Actualités

Jesswar atteint de nouveaux sommets créatifs et annonce son prochain grand projet

Sensation hip-hop primée, Jesswar a célébré de nombreux jalons musicaux au cours des dernières années. Maintenant, ils se préparent à lancer une nouvelle ère dans leur carrière.

Icône montante du hip-hop, Jeswar a accompli beaucoup de choses en peu de temps. Depuis le lancement de leur premier EP largement célébré, TROPIXX  en mars 2021, ils ont travaillé dur sur du nouveau matériel. Non seulement cela, mais leur créativité de pointe a été reconnue par des gens comme Panneau publicitaire, NME, Triple J, Rolling Stone et au-delà.

Bien parti pour dominer la scène hip hop en pleine croissance de notre pays, le créateur fidjien-australien refuse de se laisser freiner par les définitions imposées et les attentes de la société. Plus tôt cette année, Jesswar a dirigé la légendaire campagne "I Rise, We Rise" de Chivas Regal, aux côtés d'autres incroyables artistes australiens, dont Manu Crooks, Jade Le Flay, Mikaela Stafford et Zig Annor. 

Maintenant, avec une toute nouvelle musique à l'horizon, nous avons rencontré Jesswar pour parler de leur processus créatif, de leurs inspirations et de leurs plans passionnants à venir.

jesswar
Crédit : Presse

JOYEUX: Quand êtes-vous tombé amoureux de la musique hip hop pour la première fois ?

JESSWAR : Je suis tombé amoureux du hip hop quand j'étais super jeune. Mon frère aîné et mon demi-frère en jouaient toujours dans la maison, donc à partir de là, je suis devenu accro. L'une des premières chansons que je me souvienne d'avoir entendue était celle de 50 Cent Dans le club.

JOYEUX: Cela fait maintenant plus d'un an que tu as abandonné TROPIXX, votre morceau préféré de l'EP a-t-il changé depuis ?

JESSWAR : Pour moi, mon morceau préféré de TROPIXX is XXL. J'ai écrit et suivi cette chanson vers 2020 en confinement. Le reste des morceaux datent d'environ 2017-2019, donc je les jouais en live depuis longtemps. XXL est l'un de mes morceaux préférés à écouter, mais mes préférés à jouer en live sont Méduse et un Venin.

JOYEUX: Vous avez laissé entendre que vous avez de la nouvelle musique en préparation, que pouvez-vous nous dire sur le nouveau matériel ?

JESSWAR : Je travaille sur un nouveau projet depuis un an et j'ai hâte de le sortir ! C'est complètement différent de TROPIXX, sonore et visuelle. Je suis fier de ce que j'ai fait et j'ai hâte de le partager !

JOYEUX: Qu'est-ce qui vous passionne dans le nouveau matériel ?

JESSWAR : La chose la plus excitante est que j'ai ressenti une telle liberté en moi tout en faisant ce nouveau projet. Je me fichais de ce que les autres pensaient. Je faisais ce disque uniquement pour moi. C'est une nouvelle ère et une nouvelle direction, non seulement dans ma carrière, mais aussi dans ma vie personnelle.

JOYEUX: Vous avez remporté d'énormes prix, notamment Meilleur artiste hip-hop aux Queensland Music Awards, et une nomination par Rolling Stone pour les Meilleur artiste émergent. Selon vous, quel sera le prochain "moment wow" pour vos futures sorties ?

JESSWAR : J'ai vraiment envie de tourner de nouvelles musiques ! Je me sens super reconnaissant pour tous les prix que j'ai gagnés, et honnêtement, ce sont les seules choses que j'ai jamais gagnées dans la vie. Ma famille et mes amis sont très fiers de moi, mais certains des meilleurs échanges d'énergie que j'obtiens sont en tournée et en partageant de nouvelles musiques avec les gens. Cela m'a vraiment manqué pendant le confinement, et jouer dans une salle pleine de gens chantant vos paroles est l'un des plus grands moments wow que j'ai vécus !

JOYEUX: Pendant le confinement, avez-vous eu la chance de travailler sur d'autres projets créatifs ?

JESSWAR : Pour moi, j'ai passé le confinement à écrire de la musique et à essayer de maintenir mon niveau d'énergie. J'ai écrit un nouveau projet et essayé de faire toutes les choses pour garder mon esprit occupé. J'ai vraiment le sentiment d'avoir beaucoup appris sur moi-même pendant cette période et j'ai essayé de l'utiliser comme une pause pour me ressourcer.

JOYEUX: Quelle a été votre expérience de travail sur la campagne Chivas Regal « I Rise, We Rise » ?

JESSWAR : J'ai passé le meilleur moment sur le plateau avec Chivas ! Honnêtement, l'un des meilleurs tournages sur lesquels j'ai été et j'ai passé un bon moment à travailler avec l'équipe ! J'ai été époustouflé quand nous avons vu les derniers clichés, et voir la peinture murale qui a été peinte à Fortitude Valley était tellement incroyable !

JOYEUX: Il semble que le hip hop et l'homosexualité peuvent souvent être combatifs. Comment en êtes-vous arrivé au point où vous avez pu utiliser le hip hop comme outil d'expression ?

JESSWAR : À 100 %, je pense que pour moi, il s'agit d'être fier de qui je suis, quoi qu'il arrive et quel que soit l'espace dans lequel je me trouve. La musique, en général, a toujours été mon moyen de m'exprimer et le hip hop/rap est le genre que je me sentais le plus vu.

JOYEUX: Vous représentez également fièrement la communauté fidjienne-australienne, qu'est-ce que cela signifie pour vous personnellement de pouvoir le faire à travers votre musique ?

JESSWAR : J'ai l'impression que c'est énorme pour moi ! Je veux toujours représenter d'où vient mon sang et ne pas qu'il soit effacé de moi. Je veux toujours être fier de qui je suis, de mes valeurs et d'où je viens, quoi qu'il arrive.

 

TROPIXX est dehors maintenant.

Interviewé par Lochie Schuster.

Photos fournies.